Infrastructure Qualité : Un meilleur cadre de réglementation technique au Burundi

Les institutions de l’infrastructure nationale Qualité (INQ) sont gouvernées par un cadre de réglementation technique qui d’une part leur donne un mandat pour leur fonctions et services, et d’autre part établit les exigences techniques pour les produits de consommation. Un cadre légal technique est très important pour assurer non seulement la protection des consommateurs, mais également un meilleur accès au marché pour les produits locaux.

Suite à une étude du cadre réglementaire technique au Burundi, dans le cadre du projet MARKUP, financé par l’Union européenne, le Centre du Commerce International (ITC) a organisé un atelier sur les résultats de cette étude et une formation aux « bonnes pratiques pour l’élaboration et l’application des règlements techniques » pour les principales institutions de l’INQ en date du 5 – 6 mai 2021 à Bujumbura avec intervention d’un Consultant et de l’Expert de l’ITC. Les institutions suivantes ont participé à l’Atelier : le Bureau Burundais de Normalisation et de contrôle de la qualité (BBN), le Centre National de Technologie Alimentaire (CNTA), l’Institut des Sciences Agronomique du Burundi (ISABU), la Direction de la Protection des Végétaux (DPV), l’Autorité Burundaise de Régulation des Médicaments à Usage Humain et des Aliments (ABREMA), la Direction de la Santé Animale (DSA), la Direction de la Promotion des Filières Animales (DPFA), la Direction de la Promotion des Filières Halieutiques (DPFH), le Centre National de Développement de l’Aquaculture et de la Pêche Artisanale (CNDAPA), le Centre National d’Insémination Artificielle et d’Amélioration Génétique (CNIAAG), le Laboratoire National vétérinaire (LABOVET), l’Université du Burundi, le Ministère des Finances du Budget et de la Planification Economique, ainsi que la Délégation de l’Union Européenne au Burundi.

  • L’atelier avait comme objectifs de:
  • Présenter le rapport sur la revue du cadre légal de l’infrastructure qualité
  • Valider le rapport
  • Etablir un plan d’action pour améliorer le cadre règlementaire.
  • Former les participants sur :
    • Les différents types de règlements techniques et mesures sanitaires et phytosanitaire (SPS)
    • Les dispositions de l’OMC sur les règlements techniques et les mesures SPS
    • Les méthodes de référence des normes dans les règlements techniques
    • L’importance d’un cadre national de règlementation technique
    • Les bonnes pratiques d’élaboration des règlements techniques
    • Les bonnes pratiques d’application des règlements techniques.

L’atelier a pris note des lacunes des textes législatifs qui régissent les principales structures de l’INQ du Burundi et a proposé les recommandations à les remédier.

Avec cette revue du cadre légal des principales institutions de l’Infrastructure Nationale Qualité (INQ) et cette formation sur les bonnes pratiques de réglementation technique, le Burundi est maintenant mieux préparé pour améliorer le cadre de réglementation technique pour une meilleure protection de la population et un meilleur accès au marché des produits burundais.

For more information, please contact us at:

MARKUP Programme Coordination Unit c/o Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH
P.O. Box 13854
Arusha International Conference Centre (AICC)
Ngorongoro Wing, 6th Floor
Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Arusha, United Republic of Tanzania